Voies lactées

La douceur des soirées me pousse à poursuivre mes explorations de la voie lactée. Sur le Jura, je commence à avoir quelques sites où la pollution lumineuse est suffisamment contenue pour que le centre de notre galaxie soit visible. Mais, il est toujours intéressant d’en découvrir d’autres. Ainsi, une séance pour le club photo nous à mener aux étangs de la Bresse jurassienne. L’avantage d’une étendue d’eau est de pouvoir profiter des reflets d’étoiles comme premier plan. Le cas échéant, la faune qui les occupent peuvent servir de modèle en attendant le moment propice.

Voici donc le résultat de la séance… Outre l’image ci-dessous, mon vieux 400D était en batterie pour un time lapse que vous pouvez voir en cliquant sur la photo.

Canon 70D - f3.2 - 15 s - 2500 iso - 17 mm - Trépied

Canon 70D – f3.2 – 15 s – 2500 iso – 17 mm – Trépied

Autre soirée, autre lieu, le pic de l’aigle qui en plus de proposer une parfaite aire de décollage pour les parapente et une magnifique vue à la fois sur le Mont Blanc, est un bon site pour l’observation des étoiles. En voici donc une version.

Canon 70D - f3.2 - 15 s - 2000 iso - 17 mm - Trépied

Canon 70D – f3.2 – 15 s – 2000 iso – 17 mm – Trépied

En prime, une circumpolaire réalisée en 5 prises de vue pour une durée totale de 1 heure.

Canon 70 D - f4 - 100 iso - 17 mm - 5 poses pour un total de 1 heure

Canon 70 D – f4 – 100 iso – 17 mm – 5 poses pour un total de 1 heure

6 réflexions sur “Voies lactées

  1. Superbe, je me suis aussi essayé à l’exercice pendant ma semaine jurassienne. Il n’aurait pas fallu que je loupe l’occasion d’avoir si peu de pollution lumineuse (tu verras mon premier plan est nul mais j’ai fait au plus près;-) , il faut que je fasse au moins 40km par ici pour avoir le même résultat. Je suis encore en réflexion pour savoir comment je vais les traiter. Cool la circumpolaire et une question pour le time lapse, tu as utilisé un logiciel, sur combien de temps tu l’as réalisé. Je me répète mais c’est une superbe série.
    Belle soirée

    • Tu n’étais pas loin du lieux des 2 dernières images. Le pic de l’aigle est à environ 5 km de la cascade supérieur du Hérisson. Sinon dans le même coin il y a un petit lac bien sympa, mais cette année, les campeurs étaient trop présents 😦 C’est vrai qu’on est pas mal gâté pour l’observation astronomique et le peu de pollution lumineuse, même si certains coins avec des premiers plans intéressants sont gâchés. Pour le traitement, regardes sur YouTube, il y a des tutos sympas. Pour le time lapse, j’ai fait au plus simple avec Movie Maker, en donnant un durée de 0,05 secondes à chaque photo, soit une cadence de 20 image/s. Sinon comme indiqué, j’ai pris 1 image toutes les 20 secondes pendant 2 heures, mais mes collègues du club photo commençant à s’impatienter… Merci pour les compliments ! Bonne soirée 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :